Quand le sport ne suffit plus…

Par Florence Raybaud

Oct 18

Tout d’abord revoyons la définition du mot « sport » :

Activité physique visant à améliorer la condition physique. Ensemble d’exercices physiques individuels ou collectifs.

Pourquoi trop d’inactivité est néfaste au corps ?

Un manque d’exercice physique entraîne :

- Un ralentissement de la circulation du sang
- Un manque de souffle à l’effort
- Une perte musculaire plus rapide avec l’âge
- Une densité osseuse plus faible
- Résistance aux maladies diminuées…..

Quand le sport n’atteint-il pas son but 1er : « Améliorer la condition physique » ?

Un manque d’informations pertinentes amène à faire ces différentes erreurs que l’on peut même parfois toutes cumuler !

- Trop de sport hebdomadaire
- Energie fournie par l’alimentation trop en dessous des efforts fournis à l’entraînement
- Choix des activités mal adapté à notre condition physique
- Choix des activités mal adapté à notre composition corporelle

Le sport aide-t-il vraiment à perdre du poids ?

Oui, il peut accélérer le processus. Non, Il peut aussi le limiter s’il est mal géré.

Voici le constat :

Depuis plusieurs décennies déjà, lors d’une démarche pour la perte de poids, on nous pousse à manger moins et faire plus de sport. Or, nous sommes devant le constat que ça ne fonctionne pas !

Le problème vient du fait que plus le fossé s’est creusé entre le peu d’apport de nourriture et le sport en excès et plus nous fragilisons notre corps. Le fait est, que dans ces conditions, même s’il y a une perte de poids au départ du programme cette perte de poids sera en partie une perte de muscle. Logique lorsque le muscle est sollicité mais qu’en retour il ne reçoit pas les éléments nutritifs nécessaires à sa reconstruction !

La satisfaction sera de courte durée, la graisse ne sera plus déstockée car le métabolisme sera très affaibli par la perte musculaire. Au final, il ce sera produit tout l’inverse de l’effet escompté.

Alors, comment faire du sport un allié minceur de la nutrition ?

  1. Bien doser le temps passé en salle ou à l’extérieur. Trop, peu devenir néfaste.
  2. Energie fournie par l’alimentation légèrement en dessous de l’énergie nécessaire. Visez plus la qualité alimentaire que les quantités à la baisse.
  3. Choix des activités en fonction de notre condition physique. Exemple: Pas de cardio intense si je suis débutante et/ou en surpoids
  4. Notre composition corporelle est déterminante pour le choix des activités. Plus précisément, c’est l’état de notre masse musculaire qui sera déterminant. Nous devons judicieusement doser entre activités de renforcement musculaire et activités cardio hebdomadaires, selon que la masse musculaire soit :

Très faible – Faible – A consolider – Forte ou Très forte.

Exemple :
Si je préfère les activités cardio mais que ma masse musculaire est faible, le choix de mes activités sera un « choix-préférence » loin d’un choix « stratégie-perte de masse grasse ».

Le Programme de gestion du poids en ligne « Objectif Maigrir Bien » enseigne un module intitulé Fréquence – Sport pour faire du sport une arme « anti-graisse » efficace qui ne se retournera pas contre vous.

Si vous avez aimé cette lecture, lisez aussi : « Psychologie de la réussite: Le Secret », « 5 questions et 4 clés pour la motivation », « A quoi sert la nutrition ?» 

Suivre

À propos de l'auteur

Florence Raybaud est coach sportif et championne de France toutes catégories en Body Fitness. Elle est l’auteure du livre «Mangez-plaisir»,«Mangez-éliminer». Propriétaire d’un centre de fitness depuis de nombreuses années et fondatrice du programme «Objectif maigrir bien» où elle accompagne les femmes en leur apportant la solution pour les aider à passer de leur silhouette actuelle à leur silhouette souhaitée.